Passion Spectacle

Le Bal des Vampires. Dansons à Paris

Un anniversaire de Mordue.

Il y a un an jour pour jour je redécouvrais Le Bal des Vampires, dans sa version comédie musicale et française.

Après une première impression, plus que mitigée fin octobre (l’inculte que je suis ne s’attendait vraiment pas à ce coté décalé… Sucer ou se faire sucer...) me voilà de retour au théâtre Mogador histoire de prendre l’air et ne pas rester à dépérir chez moi suite à quelques grosses claques déceptions sentimentales et professionnelles…
Et là j’ai ri, j’ai été émue, je savais ce que j’allais voir et ce que j’ai vu était vachement mieux que la première fois…

Théatre Mogador

Toute la journée j’étais euphorique à l’idée d’écrire cet article et vous faire partager cette aventure, même si pour voir le spectacle c’est trop tard, pour nous tout est encore tellement frais (du sang mon chéri)… Et puis ce soir, devant mon PC, devant Facebook qui me dit que j’ai des souvenirs que j’aimerais revoir, puis les fils d’actus des uns et des autres, je sens que mon petit cœur se serre et je me sang  seule face à ce souvenir… Parce que ce sont 2 mois tous ronds qui me reviennent en pleine tronche, et parce qu’aujourd’hui il n’en reste rien ou presque (le presque se reconnaîtra)… Tout ce qu’on a vécu était tellement fort et intense, sincère bien sûr… Mais pas viable… On ne peut pas vivre que d’amour et d’eau fraîche, tout comme on ne peut pas vivre que de spectacles et de sorties d’artistes… Tout ce qui nous lie aujourd’hui, ce sont nos magnifiques souvenirs, et pour vous chers mortels lecteurs je vais les faire revivre…

Fera ou fera pas l’article Bal des Vampires…

Si vous lisez ces mots c’est que la réponse est simple… Pourquoi ? Parce que j’y ai connu une fois de plus des gens formidables, et des artistes talentueux dont certains font encore partie de ma vie.

Alors pour eux je vais les accoucher ces putains de mots qui ont voulu se transformer en larmes !

Voilà presque 1 an que les portes du château du Comte Von Krolock ce sont refermées, en France, et je voulais pouvoir parler au nom de chacun des Mordus en disant que la nostalgie est toujours là, et qu’il ne se passe pas  une semaine un jour sans que nous ayons une pensée (ou deux… ou plus…) pour nos Vampires adorés… Mais je vais le faire en mon nom parce que c’est mon blog et que je fais assumer mon côté nostalgique, mélancolique (mélange de sang barbare et de vin d’Italie… si même Michel s’y met, on est pas sortis du sable !)

Mais elle va nous en parler de ce fichu spectacle au lieu de nous raconter sa vie !!

Bon d’abord pour vous situer les choses le spectacle est une adaptation (plus que fidèle !*) du film de Roman Polanski (oui bah quand tu sais pas tu sais pas hein) et a quand même été récompensé du Molière de la Meilleure Création Visuelle, c’est dire le niveau.

SAMSUNG CAMERA PICTURES
La Troupe Et leur Molière

Bal des Vampires Roman Polanski

Question musique il faut aimer le kitchouille années 80 et ne pas avoir peur de se retrouver avec Total Eclipse Of the Heart (oui oui de Bonnie Tyler) dans la tête : autant vous dire que je me suis éclatée !! Puis ça m’a permit de découvrir Meat Loaf, allez jeter un oreille sur Objects in the rear view mirror may appear closer than they are, chanson devenue l’ Insatiable Appétit, solo du Comte Von Krolock, déambulant entre les tombes…

Ma chanson coup de cœur, par mon vampire coup de cœur brillamment interprété par Stéphane Métro :

Les artistes coup de cœur parlons-en…

De nombreux artistes sur scène, et beaucoup de lourd comme on dit. Troupe composée quasi uniquement d’artistes ayant déjà une solide expérience de la scène et des comédies musicales… Mais une fois n’est pas coutume l’aspect humain a, aussi beaucoup joué dans mon envie de revenir dès le lendemain. Des coups de cœurs sur scène confirmés en dehors…  Je crois, au grand désespoir de certains, que vous allez m’avoir dans le paysage encore un moment !!

Ces deux mois passés avec vous m’ont apportés des moments, courts certes, mais intenses, qui m’avaient déjà un peu mit sur cette voie, qui aujourd’hui, se précise…

Et combien de fois cette fois ?

J’ai été Mordue 25 fois comme l’attestait mon badge officiel de la famille Mordus… Comme je vous l’ai dit on avait créé tout un monde (ok ça peut paraitre fou et complètement flippant… et je peux comprendre), une famille, on prenait les petits déjeuners le dimanche matin et les mojitos le dimanche soir… On choisissait nos places dans la salle en fonction de nos chouchous… On refaisait les shows à notre façon, et des répliques sont devenues cultes au point de faire partie de notre langage courant… Mais en 25 fois, aucune ne ressemble à une autre… Comme pour le Roi Arthur j’ai pu voir jouer les doublures, assister à des fous rires improbables, voir une tasse normalement vide asperger un vampire juif qui n’a rien comprit de ce qui se passait (le pouvoir comique est clairement décuplé quand on sait que le gag n’est pas dans la tasse…). J’ai décompté les Insatiables Appétits, fêté mon anniversaire au Bal, pleuré des larmes et des larmes, dit au revoir, revu des gens. J’ai fait a peu près 25 photocall classiques, fait un photocall géant dans une robe vintage rouge. J’ai traîné dans les rues de Paris déguisée en Vampire

Nous avons aussi (enfin certains plus que d’autres, mis a rude épreuve les nerfs du personnel du Théâtre, alors ils méritent un merci particulier dans cet article (Jean-Yves, Charlotte, Nina, Eva si vous passez par là merci pour tout !)

Si vous trouvez encore que ces 25 fois se ressemblent :

 

Et après…

Après nous avions fait la promesse à nos vampires chouchou que nous les suivrions de près et nous l’avons fait !

J’ai retrouvé David Alexis chez Merlin (La Légende Du Roi Arthur est actuellement en tournée), Daniele Carta-Mantiglia à Kirrwiller, au Royal Palace (jusqu’au 3 juillet), certains ce sont transformés en chatons et sont restés à Mogador dans Cat’s… L’inégalable Pierre Samuel nous enchanté dans Raiponce et le Prince Aventurier, quand à notre cher Pierre-Antoine Brunet, il nous a regalé dans Résiste (actuellement en tournée, puis de retour a Paris). Une princesse reste une Princesse et j’ai retrouvé la Belle Manon Taris en Cendrillon dans Jules Verne au côté d’Alyzée Lalande en douce sœur de Jules… J’ai redécouvert Aznavour grâce a Joanna Mendil et pu découvrir aussi son propre univers (Joanna sera sur scène aux côtés de William Klank le 14 juin au Théâtre de Menilmontant Paris XX° et j’ai déjà ma place !), j’assiste peu à peu à la naissance d’un spectacle musical A Cuba Libre grâce au talentueux Romain Rachline… Vous avez même pu admirer en même temps que moi  The Voice Ana Ka qui mérite vraiment une belle carrière, et je ne doute pas que de belles choses soient déjà en route !

Et, chose tout à fait inattendue j’ai même pu revoir Stéphane Métro (auteur, compositeur, coach vocal et professeur reconnu de L’AICOM – Académie Internationale de comédie Musicale) sur scène, dans Madiba (spectacle actuellement en tournée aussi et qui vaut vraiment le détour). 

Je ne vous cache pas que j’ai mit quelques heures pour écrire cet article, mais maintenant je me sens plus apaisée … Je crois que finalement c’était pas si mal de le faire, car même si la vie continue, avec son lot de spectacles, de rencontres et de tranches de vie, ces souvenirs là resteront à jamais gravés pour nous tous, on est liés, qu’on le veuille ou non par le Bal alors, chers Mordus, cher Vampires, je vous garde un petite place dans mon cœur si grand, pour très longtemps !

Troupe Bal des Vampires

 

*  j’ai fini par voir le film quand même, et non seulement j’ai adoré, mais le spectacle lui est très très très fidèle… un seul petit bémol, une réplique cultissime aurait laaaaaarrrgement eu sa place dans le spectacle :

 » un château sans crypte c’est comme une licorne sans corne » !

Publicités

11 réflexions au sujet de “Le Bal des Vampires. Dansons à Paris”

    1. Merci M’sieur 😉 j’avoue que c’est un peu sorti n’importe comment et que pour l’instant c’est celui qu’il m’a été le plus difficile d’écrire. Mais comme me répète souvent quelqu’un que j’aime beaucoup : ça fait grandir et je ne garde que le meilleur !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s