Passion D.O, Trucs de filles

Mes Trucs & Astuces – A l’approche des spectacles

Hello les filles

(là je m’adresse aux filles et surtout aux danseuses),

Les spectacles de fin d’année approchent et l’autre jour nous avons eu notre costume, les crochets et les questions qui vont avec…

Alors j’ai eu une idée (oui il m’en faut peu pour être heureuse), comme j’adoooooore m’organiser pour les spectacles, farfouiller pour trouver des trucs et astuces et que j’ai modestement développé un sens du système D à toute épreuve en 25 ans de spectacles, je me suis dit que j’allais être sympa et vous en proposer quelques uns. Les plus aguerries en connaissent déjà la plupart (j’ai pas dit que j’avais inventé l’eau chaude… en poudre), mais si ça peut en aider une ou deux c’est toujours ça de gagné !

Alors évidement je vais parler de la danse orientale, mais je pense que certains conseils sont adaptables un peu partout (si on vous dit chignon et sobre, ne débarquez pas crinière ondulée au vent, les joyaux de la couronne autour de cou parce que « c’est Sissi qui l’a dit » !)

 

Les répètes

Répéter un maximum (je ne parle pas de se mettre la pression, on ne prépare pas non plus le concours d’entrée à l’Opéra de Paris), mais plus on sera à l’aise avec les pas et la technique, plus on pourra se concentrer sur l’interprétation. (Perso, j’ai toujours les musiques avec moi et l’air de rien je les fait passer dans ma playlist, et je d-d-d-danse dans ma tête oh oh ohaprès Michel c’est Céline qui tape l’incruste dans mes articles).

BIEN RÉPÉTER EN GROUPE (comment ça je parle fort ?!) – franchement les filles, ça se voit un peu quand chacune danse pour soi, sans se soucier des copines : autant de chorées que de danseuses (merci Photoshop).

Groupe Anvancées 2014 2015

Ce qui me rend dingue, c’est quand, un mois avant le spectacle, je vois (ou j’entends dire) que des élèves découvrent la chorée, et ne rattrapent pas (alors que maintenant on peut faire des vidéos,nous on a même une chaîne ultra privée dont le lien est http://www.youtube.com/channel/nonjedeconne).

Je sais que ça peut paraître idiot (et relou genre elle fait sa prof/maman/vieille bique/Tata Paulette) comme conseils, mais fallait que ça sorte, maintenant qu’on en a fini avec le côté « sérieux » passons aux vrais conseils de filles !

La performance technique n’est rien en soi, la danse commence quand on y met une âme !

A la maison

  • Bon je serai mal placée pour vous dire de répéter la chorée 95 fois par jour, tous les jours hein, je ne suis pas une acharnée à ce point, mais comme dit plus haut j’écoute régulièrement les musiques, me repasse le film dans la tête (on peut déjà visualiser les couacs), mais de temps en temps ça ne fait pas de mal de se la refaire dans le salon, sans miroir (aahhhh, la grande épreuve de la première sans miroir…), histoire de se lâcher (je sais pas vous mais dès que je ne me regarde plus danser des choses se débloquent, j’attends vos avis sur ce point !)
  •  Autre petit conseil gratuit (mais oh combien évidement pour moi vu le nombre d’accidents que j’ai eu/vu) que vous pouvez, en plus, coupler avec le précédent :

Dansez avec votre costume avant le jour J.

Et si possible biiiiien avant, histoire d’anticiper les potentiels accidents (crochets qui craquent, lanières qui lâchent, jupes trop grandes ou trop longues ou qui remontent et j’en passe et des biens mûres…).

Je le redis au cas où, parce que, pour certaines (à dire en levant les yeux au ciel) « bah c’est évident », pour d’autres ça l’est moins. Pour en avoir été victime récemment (je n’ai reçu mon costume que 3 jours avant un solo – ouff, je n’ai pas massacré le tableau des copines – et n’ai pas pu faire les ajustements que je je voulais) et avoir vu quelques camarades/danseuses, jouer les wariors invincibles et se retrouver à rattraper au vol leur soutif et leur dignité je me dit que ce n’est pas qu’une « erreur de débutante ».

  •  Faites des une listes : ce qu’il vous reste à faire avant le jour J (rembourrage des bonnets, ourlet, ongles, essais make-up, achats à faire…), ce qu’il vous faudra mettre dans votre sac (je vous fait un point « must have » un peu plus bas) bref rassurez-vous un maximum en notant, en visualisant, faites s’il le faut un rétro-planning. J’adore faire ce genre de choses, ça peut paraitre too much mais entre les costumes a ajuster (pour celles qui font appel à une couturière méfiez-vous du timing, vous n’êtes pas seules), les make-up à faire/accessoires à acheter, les cheveux, les ongles, le trajet et la vie quotidienne à gérer, on a tendance à sous-estimer le temps de préparation !

Et qui dit être bien préparée , dit moins stressée (et  jolies photos !).

  •  Inspirez-vous des tutos make-up et du web en général pour vos maquillages (même si vous ne les reproduisez pas à l’identique) cela peut donner de bonnes idées (comme par exemple ce maquillage libanais ou encore ce make-up à adapter évidemment en fonction de vos couleurs et de vos envies. Et parce que je vous aime bien, une petite dernière qui vous explique comment bien poser les paillettes.

Les maquillages de scène doivent être très très très prononcés car la lumière capte presque 50% de la couleur, donc si vous ne vous maquillez qu’à 50% le public vous verra « au naturel » (LOGIQUE!). Ils sont même souvent hideux quand on les regarde de près, mais magnifiques sous les spotlights.

L’investissement à faire est avant tout un très bon fond de teint dit « foundation » afin de camoufler rougeurs et imperfections et permettre de redessiner le visage (amies du contouring c’est votre moment de gloire).

Si votre prof vous le permet (je sais que certaines refusent) et que vous aimez ça, allez y franchement sur les paillettes et le glamour (j’ai d’ailleurs vu chez Claire’s des bijoux pour les yeux qui me font… de l’œil!). L’essentiel étant que vous vous sentiez bien. Surtout ne vous forcez à rien, mais c’est quand même le moment idéal pour s’amuser et laisser parler sa créativité (et sa féminité).

Autre détail, mais qui a son importance sur scène : les faux cils, cela permet d’ouvrir le regard, surtout avec des paupières très maquillées (si vous vous ne savez pas les poser, entraînez-vous… ou alors demandez à une copine de vous aider le jour J – la solidarité des préparatifs c’est ce que je préfère).

  •  La veille du spectacle (là aussi je parle par expérience) évitez les nuits blanches, l’alcool, la mal-bouffe etc… En plus de la fatigue qui empêche de profiter pleinement du moment, on est bouffies, le ventre distendu et on ne se sent clairement pas à notre avantage (je prends peut-être les choses trop au sérieux mais pensez un peu à votre bien-être, aux photos et aux vidéos…).

Les répétitions intensives sont pour moi superflues, c’est le moment où vous devez penser à l’esthétisme et à tout ce qui fait de nous de vraies filles. Bichonnez-vous, épilez-vous (oui oui même toi là-bas au fond de la classe), faites-vous les ongles, un masque, pas forcément dans cet ordre là mais bref faites-vous belles (enfin encore plus que d’habitude).

Et on met quoi dans son sac

Alors pour chacune les must-have peuvent différer alors je vais vous donner les miens et je vous invite à compléter la liste en commentaire.

    • Son costume (ou ses costumes) : et on vérifie qu’il ne manque rien. Ceinture, foulards, soutifs, legging, shorty (couleur chair et sans coutures) bref on vérifie bien que son costume soit complet. Si on en a plusieurs on les gère un par un pour être sûre, on les met dans son sac (ou sa valise) et ON Y TOUCHE PLUS !
    • Les bijoux qui vont avec. Petite astuce si vous le pouvez, essayez de trouver des accessoires qui peuvent s’harmoniser avec l’ensemble des costumes. Généralement pendant un spectacle de fin d’année, le timing est serré et ça permet de gagner du temps !
    • Une serviette (s’éponger, s’essuyer les mains après le make-up, s’assoir dessus si on est à même le sol => 1 accessoire 10 possibilités…).
    • Un fer à lisser et/ou boucler (je suis dingue de mon Remington acheté ici, quelques pinces dites invisibles (y a rien de pire que danser les cheveux dans les yeux… Enfin si, regarder une danseuse se remettre la mèche en place tous les 3 mouvements), une brosse et de la laque.
    • fer-a-boucler-remington-Ci95-1024x572
    • Des épingles à nourrice, beaucoup d’épingles à nourrice…
    • Des tongs et une galabeya pour promener et patienter pendant que les copines dansent (ça évite de se salir et/ou gâcher la surprise du costume, si vous devez, par exemple, traverser un hall bondé pour vous rendre aux commodités…).
    • Des lingettes et du talc on s’en sert pas toujours mais il suffit de ne pas en avoir pour en avoir besoin.
    • Sa trousse de maquillage* avec des paillettes, beaucoup de paillettes (comment ça j’aime les paillettes ?!), son fond de teint, son mascara, ses fards à paupières, ses pinceaux, ses rouges à lèvres… même si entre copines on peut se dépanner on se sent plus à l’aise avec son propre matériel et surtout certains produits, comme le fond de teint ou les rouges à lèvres sont difficilement échangeables !
    • Un miroir personnel, parce qu’on ne se méfie jamais assez des conditions backstage !!!!
    • Une pince à épiler d’une, personne n’est à l’abri d’un sourcil disgracieux, (surtout celle du fond de la classe qui a zappé le conseil « s’épiler » – je vous jure y en a toujours une… mis je ne citerai pas de nom !! – et de deux ça peut être utile pour poser las faux cils !
    • Une bouteille d’eau (on évite les sodas et autres boissons sucrées avant de monter sur scène… les bidous tout gonflés on a déjà dit que c’était pas glamour !)  et quelques grignotages (là aussi léger, ou alors à réserver pour après le passage). Dérogation accordée pour le felahi et le haggalah…
    • Un nécessaire de couture (fils assortis aux tenues, colle pour strass, ciseaux, aiguilles et décou’vite, crochets et pressions de secours).
    • Un appareil photo, parce qu’après avoir suivi tous ces précieux conseils pour être belles ça serait dommage de ne pas immortaliser ça.

* Les basiques d’une trousse de maquillage : une crème hydratante (format voyage), une fond de teint liquide dit « foundation », une poudre matifiante, un blush, une base pour fards à paupières, un anticerne, une terre de soleil, les pinceaux/outils adaptés, un fard blanc, un fard noir, un mascara, une eye-liner, un rouge à lèvres rouge, des cotons-tiges, des lingettes démaquillantes (ou lait + coton mais c’est plus encombrant). Après pour le reste c’est  vous de voir : fards de couleurs, rouges à lèvres différents (de préférence foncé pour qu’il se voit de loin), un vernis de secours, du dissolvant… Conseil bonus, j’utilise un fixateur de maquillage (que j’achète 7 euros environ chez Kiko)

Make up scène 3Make up scène 2Make up scène 1

Point Couture

  • Courez acheter un jeu d’aiguilles dites « à cuir » elles permettront de transpercer plastiques et autres joyeusetés qui composent nos costumes. Généralement elles sont vendues par lot de tailles différentes.
  • Investissez dans des fils de couleurs basiques pour commencer : noir, blanc, rouge, bleu (clair + foncé).
  • Pour les customisations pas de panique : on cours dans les magasins de bijoux fantaisie et de jolis colliers, broches et autres boucles d’oreilles deviendront de parfaits ornements pour vos costumes. Costumes danse orientale
  • Pour le rembourrage, la ouate qui sert pour les coussin fera parfaitement l’affaire. Faite une entaille dans la doublure intérieure de votre bonnet et glissez y autant de ouate que souhaité, refermez avec quelques points basiques (pas la peine d’être expérimentée, cette couture ne subissant aucune pression peu de chance qu’elle ne craque). Étape à réaliser AVANT de poser vos attaches.
  • Les fameuses attaches (qui sont en fait des agrafes pour pantalon). Je voulais vous trouver une belle vidéo, mais je n’ai rien trouvé qui puisse nous servir. Alors je vais tenter avec des mots : posez votre soutien gorge sur vous et avec des aiguilles faites de repères. Commencez par coudre la partie qui recevra le crochet sur la lanière qui sera dessous. Puis posez le crochet sur la partie du dessus. Ainsi posé, la pression exercée une fois le soutien fermé les maintiendra en place. Vous pouvez par sécurité ajouter une pression en plus de votre attache.
    Agrafes pantalon 4Agrafes pantalon 3Agrafes pantalon 2
  • Pour les ourlets je n’ai malheureusement pas de système D. Soit votre tissus a une très bonne tenue et vous pouvez le couper sans coudre derrière, soit il vous faudra faire appel à une personne qui maitrise la machine à coudre (Mémé d’Amour chérie il y a un message caché, j’arrive le 21 mai !!

Mes Trucs anti stress et Astuces sur scène

 Pour être honnête avec vous j’en ai plusieurs et ils varient d’un spectacle à l’autre (solo ou groupe, concours, scène ouverte etc…). Je vais vous les donner et à vous de choisir celui ou ceux qui vous conviennent le mieux, et toujours pareil si vous voulez compléter c’est avec plaisir!

  • Bon d’abord répéter, répéter et re-répéter m’embrouille le cerveau et me stresse plus qu’autre chose. Une fois ou 2 ok, mais normalement on est censées connaitre la chorée, et avoir vu le placement en filage.
  • Me maquiller moi-même. Même si j’adore me faire poupouiller, me maquiller toute seule et prendre du temps pour moi me permet de décompresser, de penser à autre chose, de me mettre dans l’ambiance « scène ». Généralement je fais mes cheveux tranquille chez moi (on a pas forcément 130 prises électriques dans les loges) et je fais les retouches sur place.

Severine B hart 2

  • Rigoler avec mes copines. Parce que oui, la bonne entente d’un groupe se voit sur scène, que c’est la fin de l’année et qu’on va passer quelques temps sans se voir (deux mois dans le meilleur des cas), alors on en profite pour faire des photos, rire, s’entraider, faire connaissance avec les filles qui ne sont pas dans notre groupe.

* Quand je me prépare pour un solo je ressens parfois le besoin de m’isoler, de me passer la musique en boucle, de me mettre dans ma bulle, mais ce n’est pas une généralité. Cela ne m’arrive que lorsque la chorée est calibrée au temps près. Sinon même combat que pour les spectacles de fin d’année.*

  • Point à ne pas négliger, l’échauffement. Dans l’excitation et la précipitation on a tendance à squizer cette étape, mais elle est très importante pour 2 raisons. La première ne pas se faire mal. La seconde, plus subtile, mais qui m’a été soufflée par Le Chef (Yaya si tu passes pas là), en s’échauffant, on fait monter le cardio, on est déjà dans la danse et du coup on a l’impression de mieux profiter sur scène ; de rentrer plus facilement dans le vif du sujet.

Vous n’avez jamais cette sensation de n’être « dedans » et de ne profiter que vers la fin ?

  • Je fais aussi quelques exercices de respiration, quand je stresse je somatise sur le ventre (pratique en danse orientale). Alors j’inspire à fond par le nez, en gonflant bien mon bidou, et j’expire lentement par la bouche en le dégonflant, en plus de détendre en cas de stress, je trouve que cette technique permet de se recentrer, apporte une certaine souplesse et aide à prendre conscience de ce qu’il se passe à ce niveau (utile pour les chameaux, les « reverse » et autres ondulations).
  • Relativiser, mentaliser, s’amuser… Celles qui ont l’habitude de monter sur scène vous pouvez zapper ce passage, mais pour les « petites nouvelles » dites vous que vous ne jouez pas votre vie  ! Faites vous plaisir, de toute façon votre famille ne regardera que vous 😉 et les familles des autres ne verront pas vos éventuelles erreurs !

Pour résumer le meilleur anti-stress c’est la préparation en général : bien connaître sa chorégraphie, ses déplacements et son placement. Être fière de son maquillage et avoir un costume ajusté. Plus vous vous sentirez en confiance et mise en valeur, moins vous stresserez. Attention cependant, un excès de confiance peut nuire à la qualité de votre passage, mais ça c’est un autre débat !

Si même avec tout ça vous êtes victimes d’un petit loupé sur scène, je sais que c’est facile à dire, mais ça passera plus facilement inaperçu si vous ne vous arrêtez pas en plein milieu avec une tête horrifiée ! (j’exagère à peine). Le stress nous fait faire parfois de drôle de choses et on peut répéter parfaitement 45 fois la chorée, le jour J on va buter sur le pas qu’on aime le plus.

Si vous perdez un accessoire sur scène, le plus discrètement possible, éloignez le des pieds des copines (et des vôtres) mais par pitié ne le ramassez pas !!! THE SHOW MUST GO ON !! (spéciale dédicace à Tata Pompote* qui m’a raconté une anecdote tout à fait… hilarante ? exaspérante ? – rayez la mention inutile – où une danseuse a passé une bonne minute à analyser un bout de tissus tombé au sol). On attend la fin du tableau, et au moment de sortir de scène le plus naturellement (et gracieusement) du monde on le ramasse.

Valable aussi pour les voiles et les pauses finales en général.

On évite le popotin en l’air pour ramasser son voile, et on garde la posture et la démarche « danseuse » tant qu’on est pas dans les coulisses… Genre « Ouf c’est fini« .

Bien évidemment comme vous avez suivi le conseil « must have dans son sac » : des barrettes dans vos cheveux vous aurez, donc, dans vos yeux ils ne seront pas, donc des mouvements parasites vous ne ferez pas.  Merci qui ????

Ah oui dernier conseil : AMUSEZ-VOUS ! C’est votre jour, pour la plupart d’entre nous/vous, il n’arrive qu’un fois dans l’année alors profitez un maximum, prenez pleins de photos et racontez moi tout 🙂

photo de groupe yael zarca

Comme je le dis toujours un spectacle est plein d’imprévus (et c’est ça qui les rends magiques et uniques), alors prévoyons tout ce qui peut l’être !

* son nom a été modifié afin d’éviter d’éventuelles représailles

Un grand merci à Richard Guérin, Hocine (Phot’Hocine) et Eric Graffiero d’immortaliser nos chorées et nos délires !

 

Publicités

10 réflexions au sujet de “Mes Trucs & Astuces – A l’approche des spectacles”

  1. Super article Séverine! Tout est dit! J’aime beaucoup ton style et ton humour, c’est très bien vu!! J’ajouterais une petite chose : une mini pharmacie avec notamment paracetamol et spasfon, car par expérience, on danse parfois aux alentours de minuit, et pour peu qu’on ait voyage ou eu une journée bien remplie (cf. les festivals), parfois avoir un doliprane sous la main, ça peut aider! Et je réinsiste avec toi sur les tongues, les loges et parfois la scène avant d’être préparée pour le show sont sales, voire des petits bouts de plastiques coupant, perles, clous, agrafes ou autre peuvent s’y trouver et c’est quand même dommage de se blesser les pieds avant de danser! 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Hello Ines, Pas mal la pharmacie (en spectacle de fin d’année nous dansons plus tot que minuit mais ça peut toujours servir aussi 😉 ) de toute façon mon prochain article danse sera consacré à nos petits bobo alors je ferai un petit errata a ce moment là 😉 ! Merci pour ton Commentaire ! et oui il y a toujours quelque chose qui traine et qui nous blesse alors chouchoutons nous un maximum… surtout les pieds… pas de peids pas de danse !!

      J'aime

  2. Bien vu et très drôle. J’aime beaucoup ton style (c’est quand même une pro qui te parle, hein, donc savoure :-)))
    Une petite correction: vous, élèves de Yaël, vous êtes tellement chouchoutées/gâtées que les lingettes, les mouchoirs en papier, les boissons, les bonbons, etc., c’est moi (enfin l’Association) qui vous les fournis. Elle est pas belle la vie?
    A samedi pour la mise en pratique de toutes ces bonnes résolutions :-))))))))))))

    J'aime

    1. Haha alors je savoure je savoure ! Je ferai même une capture d’écran pour la peine !! Bon blague a part je suis très touchée car je connais ta plume aussi 😉
      Hâte d’être a samedi et profiter pleinement de ce moment en « famille »…

      J'aime

  3. Merci Severine pour toutes ces infos!!!! Moi qui suis dans les check-list dans ma vie pro, j’ai trouvé tres bien expliqué!
    Je me permets de partager pour que tous les danseurs en profite!!
    Maria.

    J'aime

  4. Bonjour Séverine,

    C’est vraiment un bel article pile ce dont j’avais besoin pour ne rien oublier.
    A J-26 je rendre dans une révision des pas et des chorégraphies a fonds, car le stress me rend amnésique (au moins quand je connais la choré sur le bout des droits de pieds plus besoin de réfléchir).
    Cette année je me suis donnée pour chalenge de « danser » vraiment avec plus de grâce, plus de sourire (si possible non crispé genre « j’ai l’air de vouloir faire caca mais en fait j’ai les pétoche »), en gros être détendue (enfin au plus que l’on puisse être).

    Ton article m’a fait penser bien m’échauffer avant le spectacle (c’est hyper important mais finalement on y pense pas) et à faire un test maquillage (naïvement ou présomptueusement, je me suis dit que j’étais capable de le faire le jour J…je suis en train de me raviser…potentiellement tu as peux être sauvé ma vie ou presque).

    J’avais effectivement pensé à ajouter une pression à mon haut, l’expérience vaut de l’or, car au cours de mon tout premier spectacle de danse orientale mes bretelles transparentes ont lâché l’une après l’autre, je vous rassure je suis restée tout habillée mais mes shimmy étaient pour le coup très très léger voir inexistant et j’ai fait le magnifique sourire crispé….Bref on a toute notre lot de mésaventure (plus ou moins mortifiante).

    Pour la danse en elle même chez moi je ne danse que sans miroir ce qui est bien pour ce lâcher et danser vraiment mais beaucoup moins bien pour ce corrigé quand, comme moi, la technique est pas au top du tout du tout du tout….
    Du coup il m’arrive souvent de me filmer avec mon téléphone pour vérifier les bras, les pieds et les mouvements. Ça m’aide beaucoup et c’est mieux que le miroir (je focalise pas sur moi donc je danse vraiment) et je peux me corriger au fur et à mesure.

    Merci en tous cas (j’envisage d’imprimer l’article pour rien oublier)

    Sylvie.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s