Dans ma tête, Gluten free

Quand l’envie est plus forte

Je crois qu’il faut que je vous parle d’une réalité que nous connaissons, nous les cœliaques dépistés sur le tard : l’envie irrésistible de Gluten.

Il y a des jours où cela devient difficile de résister… On sait qu’on va être malade, qu’on va en payer les conséquences : un peu comme cette bonne vieille gueule de bois qui vous fait dire plus jamais (haha je vois que vous la connaissez aussi !).

Mais toute une vie de plaisir de la table, sans trop se priver, et d’un coup adieu pizza 4 fromages, McDo, pâtisseries, spontanéité et bonjour calcul, chimie savante pour faire des crêpes qui ressemblent à des crêpes… Parfois on craaaaaaque !

On se dit qu’on va être plus fort que les symptômes, on met à mal des mois de régime strict pour jouer les supers héros du dimanche. On se dit qu’effectivement, si on écoute les uns et les autres qui ont des avis hautement médicaux, c’est peut-être dans notre tête…

Mais rien à faire…

Le résultat est toujours le même.

Et rebelote : fini j’en mange plus jamaaaaaaaaaaaaaaais.

Et puis on recommence le régime strict. On se sent mieux, on se sent bien… Et on retombe dans le piège (on est con parfois).

La différence non négligeable c’est que maintenant on sait pourquoi on est malade.

Mais cette envie est plus forte. Retrouver sa vie d’avant.

Celle du plaisir de craquer pour un gâteau (paraît que c’est le premier mot que j’ai prononcé).

Je voudrai juste une pièce montée pour mes 30 ans… Mais peu (ou pas selon les régions) de pâtissiers vont s’aventurer à me la confectionner : manque de maîtrise des farines compensatoires, beaucoup de travail pour une seule commande, risques de contamination croisée puisque généralement ils n’ont pas d’atelier ni d’ustensiles réservés à cet effet … Alors je lance un appel : si un pâtisser, chimiste, apprenti sorcier basé en région Marseillaise, passe par là et se sent capable de me fabriquer un très beau gâteau pour juillet 2017 qu’il se manifeste !

J’aimerai juste commander une pizza de temps en temps quand l’envie m’en prend.

Juste un bon burger dans un restau…

Ne pas jouer la casse pieds de base a demander les allergènes des plats…

Alors parfois je le fait. Souvent je suis malade. Et toujours je me dit « plus jamais ».

Même si l’accès au sans gluten est plus facile grâce aux grandes surfaces on se sent quand même frustrés…

Alors le prochain qui me dit que c’est dans ma tête… ou que c’est à la mode…

Sur ce je vous laisse !

Carrefour a sorti un fond de pâte pizza précuit que je vais tester de ce pas !

Impressions plus tard !!

XoXo

 

 

Publicités

2 réflexions au sujet de “Quand l’envie est plus forte”

    1. Merci Céline ! Ce n’est pas facile tous les jours (et tu en as été témoin plus d’une fois) et je connais d’autres camarades dans les mêmes tourments et cette folle envie de craquer ! On se sent moins seuls !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s