Passion Spectacle

Une fan pas comme les autres

Si je vous ai mit Ziggy en tête : de rien.

Sinon : c’est fait !

En fait je voulais intituler cet article :

Pourquoi je n’aime pas être fan… mais quelque part j’adore ça (je vous ai jamais dit que j’étais paradoxale ?)

En fait c’est plutôt le mot « fan » qui me dérange (et ne parlons même pas du concept de groupie). Avouez qu’un diminutif de « Fanatique » annonce rarement quelque chose de bucolique et merveilleux hein !

Pour être honnête, cet article cogite dans mon esprit depuis quelques temps déjà, à la suite d’un commentaire qui m’a légèrement énervé, ici sur bébé blog.

A la suite de la publication de mon article sur Vincent Niclo, une folle fan a simplement commenté que ce n’était pas juste, que c’était toujours les mêmes qu’on voyait en photo avec Vincent (je la remercie donc d’avoir prit le temps de lire et apprécier ma prose – note pour plus tard : faire des articles uniquement de photos).

vincent-niclo-et-sissi-passions-de-vie

Bon depuis je me suis calmée, mais j’ai quand même remit en question mon statut de FAN après avoir mené ma petite enquête sur cette fille. Plusieurs profils, harcèlement de l’artiste via tous les réseaux sociaux possibles, elle va même jusqu’à raconter a qui veut l’entendre qu’elle fait partie de son équipe… et ce n’est pas la seule à agir de la sorte…

Alors je me suis demandée comment je ressentais la chose. Qu’est ce qui me dérange dans ce concept. Pourquoi certains comportements me gênent autant.

N’étant pas d’un naturel envieux, je ne vais jamais râler parce qu’une de mes camarades pose pour sa énième photo avec l’artiste qu’elle admire… Au contraire !

On attend parfois des heures dehors, debout (bon des fois on a de quoi patienter agréablement) pour un concert ou un enregistrement TV (alors au mois de juin c’est sympa, mais en janvier…).

fb_img_1473851257218

Alors oui, une petite photo récompense ou un sourire ça fait du bien ! Bon d’accord parfois toutes les excuses sont bonnes pour une photo: nouvelle robe, nouveaux cheveux, nouvel album, nouvelle émission, ancienne photo trop moche…

Et puis il y a des jours (ou des artistes, plus l’artiste en question est connu plus cela est difficile) où on ne fait pas de photos, on discute simplement, on échange un sourire, une pensée, une impression, des microbes (vive janvier je vous dit !).

Tout ce qui compte à mes yeux c’est que chacune puisse avoir son petit instant. Une fois qu’on a eu sa photo, hop on se pousse et on laisse les copines y aller !

Partant de là, plus personne n’est censé râler non ?

« Et machin il se rappelle du prénom de truc muche » : forcément, elle* a vu le spectacle 82 fois (marche avec 126, 60, 25…), envoient des messages publics/privés tous les jours voire plus (merci Twitter)…

Heureusement qu’à la fin ils impriment le prénom !!

Et puis quand bien même ils impriment toujours pas ? (au bout de 14 ans je sais de quoi je parle), vous préférez être repérées comme la grosse relou ou pas connue du tout ?

Parce que rappelez vous qu’on ne sait pas réellement ce qu’ils pensent de nous !

Un autre truc que je déteste par dessus tout c’est cette sensation, ce moment, où tu te sens obligée de tout voir, tout écouter, tout acheter, et où tu te sens coupable quand tu n’es pas là pour un évènement/stage/festival de danse/enregistrement TV/concert, ou que ton budget ne suis plus…

Parce que parlons-en du budget… On est d’accord qu’être fan c’est juste INCOMPATIBLE avec être RAISONNABLE (et adulte). Mais je me soigne !

Étant donné que je suis du genre électron libre, faire partie d’un groupe me gonfle assez vite : les mouvements de foule, les cadeaux groupés, les rivalités, les cancans, la surenchère tout ça tout ça…

Je passe rapide sur les préjugés qui eux aussi me tapent sur le système : Un artiste mec te parle : tu veux coucher (ou couche déjà) avec. Quand c’est pas carrément ton mec ex qui te dit que c’est l’artiste en question qui veut te sauter (encore un mec bien lui…).

T’es fan donc t’es un cas soc qui n’a pas de vie et rien de mieux à faire.

Donc en effet je ne cache pas que je passe beaucoup de temps à la danse, dans les salles de spectacles, que je peux voir un nombre de incalculable de fois le même show (encore que c’est jamais le même mais c’est un autre débat) mais j’ai une vie, un boulot, des ami(e)s, une filleule magnifique, un pass annuel chez Disney !

Mais quand j’aime je me donne à fond, je donne trop tout !

Alors oui, on va pas se le cacher  ces gens là existent vraiment… Les groupies et les cas soc’ on en croise sur tous les spectacles…

Dernièrement on en a croisé un qui cherchait absolument à rencontrer des gens connus, il nous a tenu la jambe pendant 1h30 en tenant des propos complètement loufoques, il a même réussi à nous placer qu’il avait lu le Club des 5, ça vous donne une idée du fond que nous avions atteint à ce moment là ?!!

Mais il n’y a pas que ça. Beaucoup de personnes aussi ont des histoires douloureuses (longues maladies, pertes d’enfants…) et faire partie de ces groupes, sortir de chez elles, rêver un peu leur fait du bien… Comme ça m’en a fait quand j’étais bloquée, une cheville en moins et la crainte de jamais re-danser.

Parce que c’est cette dimension là qu’il ne faut pas perdre de vue dans mon histoire :

la danse.

Je suis une danseuse avant tout, et je suis en premier lieu « fan » de toutes les danseuses merveilleuses avec qui j’apprends chaque année depuis 24 ans en stage ou en cours (Mme Gérard, Sophie, Jocelyne) et de celle qui me supporte chaque semaine depuis 4 ans maintenant Yaël !

J’adore rencontrer des artistes loin de mon univers pailleté  et tous ces spectacles me servent de force, d’inspiration.  J’ai d’ailleurs collaboré avec un super rappeur rencontré sur Madiba (et j’espère qu’on pourra vous montrer ça bientôt ! Lunik y a un message caché là !).

J’essaie de repérer tout ce qui pourrait me servir : postures, chorégraphies, jeu de comédie, mise en scène…

J’adore rencontrer des gens qui stimulent ma créativité, qui m’inspirent.

Certains, que j’admirais son devenus des amis… Et certains de mes amis sont devenus des artistes que j’admire et respecte !

Peut-être même que l’un d’eux sera le sujet d’un prochain portrait..

J’admire leur courage / talent, de pouvoir vivre de leur passion, là où moi j’ai échoué / laissé tomber (blues du businessman quand tu nous tiens).

Je continue d’avoir des coups de cœurs réguliers pour des danseurs, des chanteurs, des humains, sans pour autant oublier ceux qui font partie de moi depuis toujours …

Car c’est bien ce point là qui est important : l’humain et toutes les rencontres que j’ai pu faire !

Les amitiés sincères, les familles de cœurs, les gens de passage mais qui ont embellit à leur façon ces aventures... Rencontrer des gens qui partagent tes gouts et avec qui tu peux en parler, ce qui n’est pas forcément le cas avec la famille ou les amis du quotidien (du coup tu les saoule moins haha).

team-taties-pont-du-gard

IMG_6958

casino-de-paris

Des situations improbables (comment ça finir déguisée en vampire dans les couloir du métro parisien n’est pas normal ?), des photos à la pelle (toutes aussi inqualifiables les unes que les autres), des visites de coulisses, des anniversaires, des cadeaux, des bisous, des câlins, des larmes, des rires, les délires « private joke », les conversations codées qu’on est les seuls à comprendre (tu es côté Magicien ou coté Jérémy ?  La photo avec ou sans la jambe ?)

img_4093rinca

img047

dscf3258

Mais être fan c’est aussi voir évoluer et grandir les gens, les spectacles…

(Je vous parlerai de ça dans mon prochain article : Timéo, la circomédie musicale de l’annéebon en même temps c’est la seule !)

img_4503

C’est aussi des découvertes par extension (la version originale de l’Insatiable Appétit par Meat Loaf ; voir et revoir des gens qu’on admire collaborer ensemble dans d’autres spectacles), découvrir d’autres artistes, d’autres spectacles, d’autres univers en suivant un coup de cœur sur la durée.

DSCF2114'

C’est aussi, et surtout, mélanger les mondes et les univers : mon plus beau souvenir de danse : Ameno.

 

En fait j’aime pas être fan, ce que j’aime c’est être passionnée !

*majorité de filles oblige dans ce milieu

Publicités

9 réflexions au sujet de “Une fan pas comme les autres”

    1. Ah bon la danse orientale est ta nouvelle passion ??? Ravie de te compter parmi nous alors 🙂 tu en fais ou et demi combien de temps ??? Merci beaucoup pour ma video ! C’était un grand défi … d’ailleurs ca sera l’objet de mon prochain article 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. Oui, j’ai toujours dansé, et après le modern jazz et la danse classique indienne, je me suis dirigée vers la danse orientale il y a trois ans déjà… mais en pointillés, car j’ai commencé alors que j’étais enceinte (et l’accouchement + prendre soin d’un enfant font que malheureusement, les loisirs passent souvent à la trappe au profit d’un repos plus que mérité!).
        Je suis à Bruxelles, ma professeur suis la méthode Salimpour (USA).

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s