Gluten free

Les 4 saisons des cœliaques

Non je ne me prends pas pour Vivaldi, mais les beaux jours sont de retours (enfin, pour le moment) et avec eux leur lot de joyeusetés pour les gens sensibles du système digestif.

Je n’avais pas vraiment prévu de vous parler de ce qui se passe dans mon corps et dans mon bidou à l’occasion des changements de saison, d’heure et d’alimentation, mais… visiblement cela s’avère nécessaire.

Et oui le changement d’heure est violent pour tout le monde (surtout entre l’hiver et l’été, quand on perd une heure de sommeil) mais pour les personnes souffrant de troubles digestifs c’est encore pire.

Pourquoi ?

Et bien parce que notre deuxième cerveau est très sensible. Le moindre changement, la moindre contrariété et c’est toute une éducation a refaire (pire que les gosses).

Parce que au cas où ça vous aurait échappé, le corps, l’horloge, il s’en tape ! Il a ses propres besoins, et nous le fait bien savoir !

Le sommeil d’abord.

Pour tout le monde dormir une heure de moins ça pique et une heure en plus c’est le bonheur.

Mais pour nous, qui avons besoin d’un sommeil régulier, à heure fixe et d’un nombre d’heures précis (propre à chacun) pour être au taquet: BIM ! Deux fois par an c’est la galère, et on met du temps avant de se réguler ! Sans parler des aléas de la vie (sorties, boulots, activités, insomnies…)

 

En plus ou en moins cette heure là nous décale tout ! C’est comme un jet lag, mais sans le voyage. Et non je n’exagère pas. Une heure c’est précieux !

Même combat pour les repas.

On est censé manger quand on a faim et en petites quantités quand on souffre du bidou, sous peine de ressentir un Gremlins* danser la lambada dans son estomac (je salue mon Gremlins au passage). Et bien nos mondes de vie modernes en ont décidé autrement. 3 repas, matin, midi et soir et évidemment, quand tu bosses, on t’impose l’heure à laquelle tu dois manger ! Là aussi, un décalage d’une heure chamboule tout et hop on recommence l’adaptation. Surtout que je fais partie de ces gens qui sont incapables d’avaler quoi que ce soit à peine les yeux ouverts, il faut deux bonnes heures à mon bidou pour se mettre en route.

Et petit bonus, il est fortement conseillé de s’allonger deux heures après avoir mangé, pas avant…

Et le changement d’alimentation on en parle ?

Parce que forcément, une fondue au mois de juillet, à moins de vivre en Alaska… Donc une fois que notre Gremlins est bien habitué aux plats de saison, et bien on lui change tout… On passe des crudités aux plats en sauces et de la fondue aux grillades.

La manière de digérer tout cela n’est évidemment pas la même… Le gras et les aliments crus restent les plus difficiles à digérer… Et les crudités sont (certes très bonnes) très irritantes pour les tubes digestifs…

Le mieux étant de manger à peu près la même chose toute l’année et d’éviter les écarts un maximum, mais croyez moi ou non c’est pas facile facile tous les jours.

Réguler la température du corps.

Alors autant pour les changements de saisons et d’alimentation, petit un : un gastro-entérologue m’en avait parlé et petit deux : je le constate en côtoyant des gens sensibles du Gremlins, autant la température c’est mon expérience perso.

Quand je suis en crise j’ai du mal à me réchauffer, et ce même s’il fait une température tout à fait acceptable dans la pièce (pratique quand à l’inverse tu bosses avec quelqu’un qui a toujours chaud).

Et oui, en apparence, la maladie cœliaque se résume à « pas de gluten » mais c’est bien plus profond que cela en réalité. C’est tout notre intestin qui est abîmé (pas autant qu’un Crohn évidemment, mais les deux maladies sont cousines paraît-il), donc forcément tout notre corps qui part en vrille

Sur le moment on se dit chouette « je mange plus de pain et je suis guérie » (je schématise mais c’est un peu comme ça que je l’ai vécu au début… Je n’étais pas malade puisque je n’avais plus de douleurs…). Mais aujourd’hui je découvre les conséquences de plus de 20 ans de gluglu dans mon corps (attention je ne blâme personne, si ce n’est les docteurs qui ne m’ont jamais prit au sérieux… Bah oui une fillette/jeune fille/femme qui a mal au ventre c’est forcement au choix : elle veut pas aller à l’école/du stress/ses règles (31 jours par mois)/ du stress (oui encore)/enceinte (si c’était le cas il aurait fallu passer un coup de fil à Sheila pour qu’elle nous rende les Rois Mages). Et je paies cash le moindre écart.

Je découvre aussi à quel point un petit rien peut être mal vécu par notre corps. On apprend à l’écouter même si parfois on a juste envie de le faire taire et faire comme si de rien était…

Alors ce petit article n’a rien de médical, il se base essentiellement sur mon expérience, mais peut-être que cela peut rassurer certains de voir que c’est « normal » et expliquer à ceux qui nous trouvent pas marrant parce qu’on veut dormir et manger correctement pourquoi on ne veut pas sortir tous les soirs.

 

* Gremlins : petit nom que j’ai donné à ce qui se passe dans mon bidou à l’époque où je ne savais justement pas ce qu’il s’y passait. Mais vu que ça avait quand même un lien avec la nourriture, et la digestion, l’idée d’une créature qui se transforme après avoir mangé était une évidence.

La lambada du-dit Gremlins a pour conséquences entre autres : fortes nausées dès le réveil, douleurs abdominales, vomissements (paillettes uniquement), jambes coupées, tournis et autres joyeusetés du genre (vis ma vie de princesse).

 

Allez, le temps de m’habituer à cette heure en moins et je vous retrouve très vite pour de nouvelles aventures !

 

 

 

Publicités

5 réflexions au sujet de “Les 4 saisons des cœliaques”

  1. Ah bah heureusement qu’on ne fait pas des week-ends team taties tous les mois … parce que question sommeil ça serait catastrophique 😱😜
    Courage mon 1/3 !!!! Je sais ce que c’est que d’avoir des troubles digestifs depuis qu’on m’a ôté la vésicule biliaire 😤
    Et … c’est comment de vomir des paillettes ? 😂😂😂

    J'aime

    1. Mais si on faisait des week end tous les mois on aurait plus besoin de profiter autant de chaque seconde et on finirait bien par dormir non ? Non en fait non ça serait pareil à chaque fois je crois ! Mais merci de ta compassion !!!

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s