Célib'à 30 ans, Dans ma tête

Doit-on croire aux deuxièmes chances ?

Qui ne s’est jamais demandé s’il pourrait faire encore confiance à quelqu’un. Qui n’a jamais eu ce dilemme insupportable de oui je tiens à cette personne, mais après tout ce qu’elle m’a fait pourrai-je passer outre ?

Ce petit article humeur est totalement décousu et inutile je vous préviens…

Chacun son point de vue me dirait-vous, mais combien de couples ont tenté de se donner une deuxième chance, combien d’amitié ont été gâchées parce qu’on arrivait pas à oublier les petites crasses du passé…

Perso, je n’arrive pas à oublier. Quand on a été blessé ou qu’on s’est senti trahi on peut avoir le meilleur cœur du monde, il reste toujours une trace, de la méfiance et la peur d’être abusé de nouveau.

Non mais c’est vrai quoi !

Il revient les couilles en feu la bouche en cœur et nous on replonge comme des débutantes.

Et le pire de tout : on regarde nos copines les yeux pleins d’espoir et on leur dit :

 » Oui mais cette fois je sais comment il est et puis il aura peut-être changé et puis il sait ce que je veux donc s’il revient c’est qu’il est d’accord avec ça! » . Il sait que je veux des nouvelles tous les jours et que je panique s’il répond pas à mes messages.

Copine un peu censée qui veut notre bien : « peut-être, mais t’est-il seulement venu à l’esprit que la réciproque était vraie ? Que vu que tu sais ce qu’il veut, il se dit que tu es d’accord avec ça et que donc il pourra te faire souffrir et te dire « non mais tu savais comment j’étais hein alors je ne suis pas un connard » ?

Nous, les yeux pleins d’espoir : « Non mais je le connais mieux que toi de toutes façons » (sous entendu je comprends ce que j’ai envie de comprendre et lui me dit ce que j’ai envie d’entendre)

Copine un peu moins patiente : Et bien tu viendras pas pleurer ! (sauf que bien sûr la copine en question sera là pour sécher les larmes parce qu’au fond elle a vécu/vit ça/vivra ça elle aussi)

A-t-on si peu d’amour propre peur de rester seule qu’on retourne vers ceux qui nous ont détruit ? Qu’on leur donne le pouvoir de le faire une seconde (voire une troisième si c’est pas une quatrième dans certains cas) ?

Sérieusement ? Un mec qui vous a trompé, vous dit qu’il reste tard au bureau (et en plus ce jour là c’est vrai) vous n’allez pas un peu douter ?

Vous avez vraiment envie de vous retrouver face à la famille/aux potes d’un gars qui vous a fait passer pour une folle harceleuse amoureuse et que lui, c’est le pauvre innocent qui n’a rien fait/dit pour que vous vous attachiez autant ?

Le pire de tout c’est qu’on fini par se dire qu’on trouvera pas mieux, parce que raison bidon numéro 1, raison bidon numéro 2, raison bidon numéro… ouais au bout d’un moment je ne m’écoute même plus moi-même… Parce qu’on mérite mieux qu’un mec qui nous trompe/nous prend pour une conne/nous traite mal/se fou de nous/n’a pas envie de s’engager (comprendre) avec nous (rayez la mention inutile).

On vous a posé un lapin une fois ou deux ou on vous a annulé à la dernière minute, avouez que vous allez toujours prévoir un plan B maintenant avec cette personne non ?

Et même si, à l’inverse, c’est vous qui avez un truc a vous reprocher, vous allez toujours vous justifier 4 fois plus pour prouver votre bonne foi, ou avoir cette impression bizarre que l’autre vous puni pour vos bêtises passées, est suspicieux bref vous allez virer parano…

Sincèrement j’envie les gens qui sont capables de pardonner, et d’oublier. Moi je ne peux pas. Je peux avancer, je peux continuer à fréquenter les gens, mais rien ne sera comme avant. Et le jour où c’est fini, autant que je suis capable de tout donner, autant les gens arrivent à douter de leur propre existence une fois que c’est terminé.

En amour comme en amitié je n’ai jamais cru aux deuxième chances. Quand quelque chose est brisé rien n’est plus comme avant. on garde dans un coin de nos têtes les blessures, les humiliations, les trahisons, les non dits… on avance on évolue mais le passé a bien existé. Il parait que les choses n’arrivent pas sans raison. Des gens restent des gens partent. Alors à quoi bon s’acharner…

« On ne suit pas le même chemin, mais pourquoi n’y en aurait-il qu’un… ».

A quoi bon s’attacher à une bonne soirée, à des fous rires, à des bonnes baises (pardon maman) si votre cœur et votre âme ont été bafoués ? Si vous ne vous êtes pas senti respecté ? Cela en vaut-il vraiment la peine ?

Le prix à payer pour ne pas être seul(e) est-il vraiment d’être mal accompagné ?

Rassurez-moi et donnez-moi des exemples de deuxième chance qui ont réussi !!

Ps: merci à mes deux copines S. et L. qui m’ont inspiré cet article… Grâce à vous je suis confortée dans mon idée que ressortir avec un ex c’est comme ravaler son vomi !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s