Gluten free

En attendant le Père Noël : le Carrot Cake sans Gluten

Tout le monde connaît désormais mon traditionnel cheese-cake (si ce n’est pas encore le cas tu peux cliquer ici), il est facile et très bon, mais cette année j’avais envie d’autre chose. En préparant mon voyage a New-york (non mais comment elle se la raconte celle-là) et surtout en essayant de noyer ma déprime post New-York (je veux y retourner !!!!) j’ai fouiné sur le web et je suis tombée sur une recette de Carrot Cake qui m’avait l’air super facile (pour consulter la recette c’est sur recette-americaine.com que cela se passe).

La seule difficulté pour moi/nous : l’adaptation gluten free.

Ce qu’il faut (recette originale du blog cité plus haut) :

  • 3 œufs
  • 175 g de farine
  • 1 demi cuillerée à café de sel
  • 340 g de sucre semoule
  • 100 g de philadelphia / cream cheese
  • 1 sachet de levure chimique
  • 1 cuillère à soupe de sucre glace
  • 150 g de noix
  • 200 g de carottes
  • 10 cl d’huile neutre
  • 1 cuillerée à café de cannelle
  • 1/2 cuillerée à café de muscade

Ce qu’il faut faire :

  • Préchauffer le four à 180°c
  • Éplucher puis mixer ou hacher grossièrement les carottes (le papa noël et son mixeur magique n’étant pas encore arrivés, j’ai coupé tout ça en tout pitits morceaux mais c’est ça qui donne le côté craquant que j’adore de ce gâteau)
  • Mélanger la levure, la farine, le sel et les différentes épices
  • Casser grossièrement les noix
  • Battre les 3 œufs et le sucre semoule dans un saladier
  • Faire mousser le mélange
  • Rajouter 2 cuillerées à soupe d’eau chaude
  • Ajouter l’huile
  • En plusieurs fois, incorporer la farine mélangée avec les épices, les noix et les carottes
  • Beurrer un moule
  • Verser la préparation dans le moule
  • Faire cuire pendant 55 minutes (il faut que le gâteau soit sec)
  • Le glaçage rien de plus simple : on fouette le cream-cheese/philadelphia avec le sucre glace (que l’on vérifie sans allergène, j’ai le Candy et il est parfait) et on tartine plus ou moins élégamment généreusement sur son gâteau (froid).

Comment je l’ai fait à ma façon :

Bon ce n’est plus un secret, au fil des années, le mix pâtisserie est devenu mon meilleur ami.

Et bien pas cette fois.

Figurez-vous que mon revendeur (comprendre le Biocoop en bas de chez moi) était en rupture de stock, je tombe sur une vendeuse pas très agréable qui me prend de haut et me demande si je suis sûre d’avoir absolument besoin de sans gluten…(non non ça m’éclate de dépenser 5 balles dans quelque chose qui n’en coûte même pas 1 dans n’importe quel magasin), je me suis juste contenté de lui répondre « eh oui, sinon Carrefour aurait fait l’affaire »… (coucou vendeuse du Biocoop Glacière).

Du coup Google étant mon ami, je me plante au milieu du rayon « farines en tout genre » et je cherche une solution.

J’attrape un paquet de farine de Millet, un paquet de fécule de pomme de terre, de la gomme de guar (j’avais de la farine de riz et de la Maïzena à la maison), la bonne blague me coûte 13 € (au lieu de 5) et je rentre préparer mon gâteau.

Me voilà avec mon verre doseur (à moitié effacé), mes farines, mes fécules en tout genre et Google qui me parle de 40%, de 30% de… bref, de la chimie et des maths…

Bon bah, un jour je suis née depuis j’improvise…

Armée d’une cuillère à café, j’ai remplis mon verre doseur à coup de deux cuillères de farine de riz (goût neutre*, mais assez friable en utilisation seule), deux cuillères de fécule de pommes de terre (j’adore la texture et pareil, goût neutre*), idem avec la farine de millet… entre temps je te rajoute de la Maïzena et je me hisse, plus ou moins péniblement, jusqu’au 175 grammes demandés, tout en priant que ça fonctionne.

Je rajoute deux petites cuillères de gomme de Guar pour lier et texturer encore un peu, et le tour est joué, un mix pâtisserie maison (qui n’a, et tout pleins de possibilités pour la suite de mes recettes en fait.

* ah oui parce que j’ai oublié de vous dire, en dehors des galettes bretonnes, j’ai horreur de la farine de sarrasin

Bien évidemment, pour la levure aussi, on la choisit sans gluten, Maïzena en propose une, disponible dans les grandes surfaces et pour un prix tout à fait abordable. Il disent qu’un demi-sachet suffit, mais pour ne rien vous cacher je l’ai mit en entier.

Pour la cuisson aussi j’ai improvisé. J’avais acheté un joli sapin plateaux (je sais pas trop comment appeler ça) et donc j’ai eu envie de le proposer à mes Paillettes en petits muffins/cupcakes/gâteaux individuels. Il faut donc surveiller la cuisson, une dizaine de minutes en moins dans mon cas (four micro-ondes/convecteur), et veiller à ce que le gâteau reste moelleux.

gluten free carott cakecarott cake gluten free 1

Pour le prochain (coucou maman, je peux le tester à la maison pour Noël ?), je ferai deux gâteaux pour les empiler et faire comme dans les restaurants un bon gros carrot cake avec du glaçage partout (comment ça je suis au régime ?).

Alors ?
Tentées par l’expérience mes Paillettes ?
Vous avez déjà votre dessert de fête ?
Dites moi tout !!
Xoxo
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s