Le Diable se cache dans le détail, Mon Dressing

Jamais sans mon jupon

Il était une fois Sissi et ses robes swing (celles qui sont amples à partir de la taille, les robes qui tournent !).

Timide au début, je ne gardais les jupons que pour les grandes occasions (pour sortir le soir, pour les fêtes, les concerts, les shootings…).

Mais au fil du temps, je me suis surprise à les adopter au quotidien.

De jour comme de nuit, ils apportent un vrai plus à une jupe ou une robe.

Si peu encombrants dans le métro… discrets au bureau… passe partout (ironie), mais tellement jolis. Ça donne tout de suite un côté princesse.  Ils dessinent la taille et accentuent le côté pinup/rétro.

Je crois que le déclic a vraiment eu lieu avec la robe achetée pour mes 30 ans au début de l’été 2017. Un vrai coup de cœur sur le site.

Mais une fois de plus, je l’ai essayé le soir, sous une lumière approximative (et même pas chez moi, on faisait des travaux dans mon appart’ et avec mes parents, venus exprès du Sud, je tiens à le souligner, on logeait quelques jours dans un air b’n’b – tout à fait charmant d’ailleurs – si vous cherchez une adresse sur Paris je vous donnerai les coordonnées de la demoiselle).

Tout ça pour dire qu’elle manquait d’un petit quelque chose et que j’étais déçue. Puis je me suis dit qu’en l’accessoirisant et en trouvant un jupon dans les tons de rose ça devrait aller.

Puis la robe est repartie avec mes parents, dans le Sud, pour ne pas être chiffonnée par le voyage et être prête pour le grand jour (oui on a préparé cette fête comme on aurait préparé mon mariage… on s’est dit qu’on allait tout miser sur un évènement réel), donc j’ai reçu tous les accessoires, mais sans la robe pour essayer.

wp-image--525473038

Et puis le jour J, j’avais prévu (au cas où) une « short list » de deux robes…

J’avais déjà porté la première, une robe bustier, pour mon « anniversaire parisien », donc j’étais sûre du résultat.

Le jour de la grande fête, toujours pas décidée, je me préparais avec une amie qui m’a conseillé d’essayer la robe, maintenant que j’avais tous les accessoires et d’aviser ensuite.

Bingo la magie a opéré ! Les chaussures, la coiffure, le maquillage et le jupon (le Diable se cache dans le détail)…  elle était parfaite !

wp-image-1353841530

Un Jupon ça te change une robe !

Il en existe plusieurs longueurs (40/45 cm : au dessus du genou, 50/55 cm niveau du genou, 60/65 cm sous le genou), à choisir en fonction de celle de votre robe bien sûr, de votre taille, mais aussi de vos goûts.

Personnellement, je n’aime pas voir le jupon dépasser (sauf sur les photos, où là ça donne un petit effet coquinou, en mode « moment oups »), ou alors il faut que ce soit très très très subtil, allez 5 millimètres pour l’effet froufrouteux (la couture au dessus du froufrou), mais pas quand il y a 2,3 ou plusieurs centimètres dehors… ça me donne l’impression que la robe a rétréci  au lavage, ou qu’on a piqué le jupon de maman.

Alors soit, j’essaie de l’ajuster pour qu’il reste bien en place au niveau de la taille, soit de le choisir un peu plus court que mes robes. 

Les dessous, c’est dessous, mais chacun ses goûts !

Il en existe des plus ou moins froufroutants aussi, à vous de trouver ce qui vous plaît/amuse le plus. Mon jupon blanc est plus long (c’est un 60 cm) que certaines robes et comme il a tendance a être raplapla (je n’avais pas encore osé le volume) il dépasse de temps en temps et je ne trouve pas ça chic et à l’inverse le rose est parfois plus court que les robes et du coup le bas pend dans le vide…

Pour l’instant je n’ai que deux jupons, assortis à une grande majorité de mes robes  (puisque je ne les portais qu’en de rares occasion je n’avais pas investi plus que ça), un « blanc » long et un »bois de rose » (que je mets à toutes les sauces) un peu plus court.

Le mot « assortis » a toute son importance dans la phrase précédente car en tant que timide du jupon, je la jouais sage. Mais on peut aussi s’amuser à choisir des couleurs complémentaires qui tranchent et donne du relief à la tenue (du rouge avec du bleu navy par exemple, superpositions de plusieurs jupons de couleurs différentes). Je trouve ça génial et ça va être la prochaine étape de mes tenues, j’ai déjà faits quelques repérages tout à fait… charmants !

wp-image-1366276041

Bon il y a quand même des côtés moins « glamour » avec ces petites choses :

♥ Le stockage, pour celles qui ont la chance d’avoir de grands placards pas de soucis, mais, quand comme moi on est sur de la très petite surface, et que le stockage doit se faire dans des tiroirs…

J’ai trouvé une mini solution: je les mets dans des sacs « chaussures »/ »protèges sacs à main »/ »lingerie » et je tasse, comme ils sont souples finalement ils s’aplatissent assez bien .

♥ Les transports en communs : l’espace vital est vite défini ceci dit !

♥ Quand les beaux jours reviennent et que les jambes se découvrent et selon la matière parfois, ça gratte ! (rien de comparable à un pull en laine sur la peau nue non plus hein !)

♥ Ne passe pas inaperçu…

Et quelques effets indésirables :

♥ Donnent une irrésistible envie de tourner « twirler », de le faire bouger à chacun de vos mouvements et de jouer avec (j’ai même une dame, qui en me complimentant sur ma robe, s’est sentie obligée de tripoter le bas de ma jupe et la faire froufrouter)

♥ Risque sévère d’addiction et de se croire dans un conte de fée.

♥ Ne passe pas inaperçu…

wp-image-606461523

wp-image-730739043

wp-image-247995293

 

Robe : Heart and Roses London (achetée il y a un an, mais rééditée cette année) et chaussures (de Princesse, mais le Diable vous parlera de chaussures un peu plus tard) via Top Vintage

Merci à ma coupine Lauriane d’Instants Spectacles pour cette série de photos marathon et pour son soutien quotidien !

wp-image-1788277623

XoXo et à très vite pour de nouvelles aventures,
Et n’oubliez pas mes Paillettes, le diable se cache dans le détail !

miss sissi hart

Publicités

3 réflexions au sujet de “Jamais sans mon jupon”

  1. Waouh ! La différence est énorme ! J’adore l’effet que le jupon donne à la robe. Bien que je n’ai que des robes étroites voire moulantes, je retiens cette idée si j’achète plusieurs robes de ce style.

    J'aime

    1. Merci beaucoup ! Oui la différence est flagrante et je trouve que ça change tout en fait 🙂 on passe d’une jolie robe à une robe qui a du style (puis on va pas se mentir l’effet robe de princesse m’a toujours fait rêver). Je suis l’inverse de toi en fait 🙂 je n’ai que 2 robes pencil avec mes hanches ça passe pas :p enfin ça passe mais ça remonte quand je marche et je n’ai toujours pas identifié le pourquoi du comment !!

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s