En vadrouille

Petite virée au Parc Astérix

Lui : On emmène les filles au Parc Astérix pendant les vacances ?

Moi *les larmes aux yeux* : Mais mais mais mais ouiiiiiiiiiiiiiiii

Lui : Oh purée. Je vais me coltiner 3 enfants.

Moi : Non, juste moi, les filles sont plus matures à ce stade.

Me voilà donc partie dans les méandres de l’internet et dans mes souvenirs (1999 avant hier quoi) afin de préparer notre petit périple.

Vous avez bouclé vos valises ? Allez, on est partis.

QUI ? 1 adulte + 3 enfants 2 adultes + 2 enfants 9 (à l’époque) et 4 ans.

Où ? le Plailly Parc Astérix.

Quand ? 2 nuits/3 jours en plein mois d’aout.

Comment ? Avion, Train, ou Voiture ?

Nous voilà donc partis pour 800 km en voiture. Entre les questions de budget, de dépendances aux navettes/horaires, et comment profiter un max sur place le calcul était vite fait.

On a chargé bagages et enfants en plein milieu de la nuit (impossible de dormir alors on a pris la route 1h avant le départ prévu), et, quelques arrêts pipis/cafés plus tard, après avoir contourné Paris, non sans émotion, nous voilà devant les Quais de Lutèce, l’hôtel 4* flambant neuf du parc.

Surprise totale pour les plus jeunes, à qui nous avions fait croire tout un tas de trucs débiles, jusqu’au dernier moment (et ce malgré les pancartes immenses croisées en cours de route) pour finalement leur faire ouvrir les yeux devant le mythique totem du parc.

On a perdu un peu d’audition dans la bataille mais leurs petites têtes émerveillées en valaient vraiment la peine !

L’hôtel

On fait le check-in, le hall de l’hôtel est splendide, sans parler de la partie centrale. Tout est axé autour d’une reconstitution des quais de Seine, dans les moindres détails. Les photos valant 1.000 mots (même pas peur) je vous laisse juger par vous même.

On laisse les valises dans la voiture, on ne peut récupérer la chambre qu’à 17h, alors on fonce au Parc, il est presque midi et l’excitation est à son zénith.

Nous ne retrouverons que ce soir le petit nid douillet qui nous a été attribué.

La petite famille épicurienne que nous sommes a fort apprécié le petit déjeuner buffet (avec présence des personnages, dommage que nous ayons eu 2 matins les mêmes #problemederiche), avec du pain sans gluten haha, le buffet du dernier soir, et un bar à tomber !

Le parc

Je ne vous cache pas que j’étais toute émue de retourner au Parc après tant d’années. Jusqu’à ce que je me souvienne que j’y étais allée avec des copines, passer une journée lors de mes 10 années parisiennes. Sauf que ces journées là, bizarrement, tu ne les savoures pas pareil. Mis à part la sensation délirante que procure Oziris, mais ça, je vous le garde pour un peu plus loin …

Je ne sais pas pourquoi tout le long, j’avais en tête notre séjour de 1999, en famille, où ce coup-ci j’étais vraiment du côté des enfants.

Je me rappelais avoir adoré, et pour avoir fait le Parc aux Grandes Oreilles quelques années après, j’avais souvenir d’avoir préféré Astérix, même si rien n’est comparable (et qu’une fois adulte j’ai été DisneyFan même pas anonyme) !

1999 – 2022

Le Parc est grand, mais reste à taille humaine, parfait pour les petits bipèdes, et pour les grands feignants !

On y retrouve l’univers délirant de la BD, des petits trucs en plus qui n’ont rien à voir, mais on s’en fiche, c’est beau.

L’humour Astérix

Je ne vais pas vous faire une critique trop narrative, j’ai 800 photos autant que ça serve, mais de l’avis de tous, c’est beau, ça fait rire, c’est vintage et c’est chouette.

Le point de vue que j’ai le plus exploité

Une petite réno de 2/3 choses ne seraient pas du luxe, mais des nouveautés arrivent et … pfiou, à peine en construction que ça donne déjà le vertige, Par Toutatis que va t-il nous tomber sur la tête ?

Les personnages sont supers accessibles, et à part Astérix et Obélix qui sont assignés à résidence avec un photographe, les autres se baladent librement dans « le village gaulois » et se prêtent volontiers au jeu des photos/câlins et même des dédicasses …

Pour l’anecdote, la belle mère gâteuse gâteau avait acheté avant de partir le numéro 1 de la BD à chacune des filles, dans le but de les faire dédicacer par tous les personnages et qu’elles gardent un souvenir assez unique de ce séjour.

BD qui seraient aussi le point de départ de notre collection familiale (premier achat commun avec Chéri oups).

Pourquoi c’est amusant ? Parce que pendant que Papa faisait la file pour la photo avec Astérix, nous étions tout à côté à faire signe le livre à je ne sais plus quel personnage, et le Papa derrière lui : « pff y en a qui font signer des BD. Mais à quoi ça sert ? ». Papa : « A rendre mes filles heureuses ». Papa derrière : *ravale ses mots.*

Pourquoi c’est encore plus amusant : Belle maman et ses gros sabots, Chouquette et Princesse qui arrivent, toutes mortes de rire, se remettre dans la file. Arrive notre tour. Belle mère : Papa derrière, vous pouvez nous prendre en photo s’il vous plait ? *oups* il a pas osé refuser du coup …

Oui il y a aussi des chonchons au pays des Gaulois. Sûrement un romain !

Pour info : Astérix et Obélix sont aussi visibles le midi, au restaurant le relai Gaulois 😉

Chouquette étant trop concentrée sur ses Nuggets, j’ai filé avec la Princesse pour une séance bisous/câlins :

Je vous rassure on a aussi fait des bisous et des câlins à Obélix, mais là ça commence à faire beaucoup de photos non ?

Les attractions

Nous étions 4. 4 salles, 4 ambiances.

Princesse de presque 10 ans avait la taille requise pour tout faire, mais pas forcément l’audace. Chouquette du haut de ses 4 ans et des bananes voulait quand même faire Oziris. Pour rapel Oziris c’est ça :

Oui oui, la tête en bas les pieds dans le vide.

Blague à part, ce que je trouve génial avec ce parc, c’est que les petits Gaulois ont leur lot de manèges a sensation eux aussi.

Et quand vraiment, même accompagnés, cela n’est pas possible, il existe une version adaptée pour les mini’s. Par exemple les chaises volantes. Elles existent dans la version adulte, mais aussi dans la version enfant. Pareil pour le Menhir express, cette joyeuse descente ou tu finis… trempé… elle existe pour les tout petits. C’est vraiment familial, et pas besoin de séparer les groupes et faire chacun de son côté. Et voyez plûtot cette mini version de la tour infernale qui aura eu un franc succès auprès de Chouquette !

Sauf si vraiment tu as une Chouquette qui insiste pour refaire Pégase Express et que comment dire … Belle Maman et Princesse avaient moyennement apprécié l’expérience.

Pas grave. On profite de l’ouverture anticipée des manèges pour les clients des hôtels et hop… Une équipe à l’assaut de Pégase et l’autre part affronter les colères de Zeus dans Tonnerre 2 Zeus, nouvelle version de l’attraction déjà bien connue.

Mon coup de coeur reste encore et toujours Oziris, pour la sensation de dingue qu’avoir les jambes dans le vide peut procurer, et le fait d’être accroché au rail par le haut fluidifie le ride et il n’y a pas d’à-coups, on se balance vraiment au gré du vent, et les coques/sièges sont assez larges et haut pour bien nous envelopper.

Nous avons eu la chance dingue d’avoir très peu de monde sur le Parc, les temps d’attentes dépassaient rarement la demi-heure (et encore ça c’était pour las attractions à sensation les plus prisées comme le Menhir Express qu’on ne pouvait pas faire en avant première, déjà, pas ouvert et en plus, on risquait de passer la journée trempés, non merci !).

La plus longue file, et ce même en avant première, était pour le DiscObélix qui fait encore partie des nouveautés. Je pensais détester cette sensation de disque tournant et faisant des allers-retours sur son rail, mais le concept n’est pas du tout celui auquel on s’attend et surtout, ça ne rend pas malade. A tester donc.

Avec le Pégase*, si vous n’avez pas compris que je ne l’ai pas aimé celui là, celui que j’ai le moins aimé, c’est La Trace du Hourra, sorte de bobsleigh géant, je ne saurais pas expliquer pourquoi mais la sensation ne m’a pas été très agréable.

*Allez je vais vous dire pourquoi je ne l’ai pas aimé, rien à voir avec le petit twist de fin de parcours, au contraire j’ai trouvé ça génial, mais les wagons sont vieux, et donc étroits, et j’ai pris beaucoup de poids donc, déjà j’étais pas à l’aise. Ensuite les rails sont « nus », pas de barrière de part et d’autre, paye ton vertige, du coup j’ai eu l’impression qu’à chaque secousse j’allais voltiger dans les airs.

Bref vous l’aurez compris, entre sensations forts, bouffée d’eau fraîche et petites balades sympathiques, on a trouvé notre compte en famille, sans se séparer et sans frustrer personne.

Goudurix by night

Le banquet Gaulois

Et comment ne pas terminer cet article sans vous parler du meilleur investissement moment, parmi les moments merveilleux que nous avons passés. Le Banquet Gaulois.

Le banquet Gaulois, comme son nom l’indique est un buffet, avec les personnages et initialement, au milieu du village gaulois, comme dans les BD’s.

Sauf que, toi même tu sais, que dans le nord, même en aout, potentiellement, tu as de la pluie ? Donc plan B, le banquet s’est fait dans un restaurant du Parc. Mais, toujours entourés des personnages, avec des animations, des scénettes, de la musique et des fous rire en cascades.

Le principe est simple, tu arrives, on te sert une corne de bienvenue et on t’installe, et parfois on t’installe même avec des gens que tu ne connais pas. Normalement on aurait du être sur une table géante au milieu du village, mais là c’était des tables classiques de restaurant. Puis, comme dans tout buffet qui se respecte, à toi le sanglier, le vin et le reste, il y en a pour tout le monde.

Mention spéciale pour le dessert en forme de potion magique, à base de fruits et de chocolat, sans gluglu et une dinguerie en goût !

Mais le buffet, même s’il est de qualité plus que correcte, n’est pas le cœur de ce moment…

Toute la tribu d’irréductibles se donne à fond pour te faire plonger dans leur univers et c’est savoureux !

Notre petite Chouquette a été la coqueluche de Panoramix et d’Obélix ! Et la grande Princesse s’est trouvé un nouveau meilleur ami en la personne d’Assurancetourix (mais ça c’est notre secret).

Falbala a fait fondre le cœur de papa, et j’ai brisé celui d’Astérix quand il a fait la connaissance de Monsieur. SA-VOU-REUX je vous dit !

Et quand je vous parlais des Gaulois au grand cœur, lors de notre mission dédiasse de BD’s, il ne nous manquait que Falbala, présente uniquement au buffet (et dans la parade) mais pas dans le parc.

Mais comme nous avons fait le buffet le premier soir, nous ne le savions pas, et elles, ne savaient pas encore qu’elles auraient cette mission. Nous n’avions pas les BD’s avec nous.

Alors sur un coup de culot, nous sommes allés demander, le lendemain soir, si les petites pouvaient faire dédicacer leur livre, et notre gentil Copain de la veille, qui avait fait la même chose par le passé, et donc a été touché par notre délire, et nous a accordé ce petit moment supplémentaire. Un régal.

Panoramix et Obélix ont reconnu Chouquette, et Princesse se cachait pour ne pas avoir a subir la sérénade de son Ami. Pépite ! Elles ont pu même repartir avec une dédicace inédite, le sanglier, en « personne ».

Encore merci du fond du cœur pour ce moment. Humains je vous dit !

Et si c’était à refaire.

Parce que oui, on va le refaire.

Déjà on s’y prendrait bien à l’avance pour budgeter le train ou l’avion.

L’hôtel a été un vrai coup de cœur pour toute la tribu donc on y reviendra bien volontiers.

Le 3ème jour à 5 €, le vrai bon plan. Parfait pour profiter du début à la fin du Parc.

La petite chouquette aimant tellement les manèges a sensations qu’on va bien être obligés d’y retourner, du haut de ses 4 ans elle voulait déjà tenter Osiris …

Je crois que ce qui nous a sauté aux yeux c’est la taille, malgré tout, humaine du Parc et de ses employés. C’est assez incroyable de voir comme la vision des choses peut changer quand on est accompagnés d’enfants. Leurs yeux qui brillent, les voir heureuses et libres d’être… des enfants…

Voir les yeux de Papa briller en regardant ses filles.

On a tous les 4 eu un sourire débile sur la face pendant 3 jours et franchement, ça fait du bien ! Et il ne se passe pas une semaine sans que Chouquette ne nous parle du « Parc D’Astérix » !

Et voilà, vous savez tout, ou presque sur nos petites aventures en Gaule, j’espère que ca vous aura donné envie d’y aller aussi où en tous cas que je vous aurais fait voyager avec ces quelques images ! Comme vous l’avez constaté, je suis loin d’être « influenceuse voyages », mais je me dis que des petits retours d’expérience c’est toujours bon à prendre, vu que j’en ai cherché par mal en préparant notre périple !

Je vous embrasse bien fort et à bientôt pour de nouvelles aventures !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s