Dans ma tête, Trucs de filles

Comment préparer son shooting photo

Après vous avoir raconté par le menu comment bien se préparer avant un spectacle de danse, je vais partager avec vous les quelques trucs et astuces dont je me sers pour préparer mes shootings.

Ironie de la chose, je ressors un brouillon d’il y a quelques années, déjà pas mal prêt, il ne manquait plus que les images et la mise en page, mais comme j’avais mon shooting de Noël de prévu, je me suis dit tiens, tu le ressors, tu suis tes propres conseils, et tu regardes si ça marche encore !

Parce que, soyons honnête, des shootings, je n’en fais plus beaucoup, voire, plus du tout depuis 2 ans !

Allez on retourne dans le passé ! Et surtout voyons si je m’en sors aussi bien en 2022.

Tout d’abord il y a plusieurs cas de figures. Plusieurs étapes. Et quelques petites choses qui font la différence (je ne suis pas experte en la matière, une fois de plus cela n’engage que moi, mais ce sont toutes les petites choses qui ont fait évoluer le rendu de mes photos, parfois avec le même photographe).

Étape 1 : choisir le photographe (si vous l’avez déjà, passez à l’étape 1bis directement)

Bon je crois que quelque part c’est l’étape la plus difficile, et parfois, elle est directement liée à la 1bis.

Soit vous faites appel à des amis, et dans ces cas là tout va bien, soit il vous faut choisir un « professionnel » et là ça se complique.

Étape 1bis qu’est ce que je veux shooter ?

Et pourquoi. Plusieurs raisons peuvent vous pousser à faire un shooting (et non cela ne fait pas de vous une personne superficielle pour autant).

Déjà, dans une époque où l’image, et les réseaux sociaux ont prit toute la place, avoir de jolies photos de soi (sans double menton, sans le ventre qui sort, sans le dos vouté, sans 2.8 grammes d’alcool dans le sang) ça fait du bien et c’est presque devenu une norme.

Mais la photo peut aussi être thérapeutique. Un pas de plus sur l’acceptation. Apprivoiser son corps, son image, se défaire des cadres qu’on nous impose, voire qu’on s’impose à soi même.

C’est avant tout un art et comme toute forme d’art

Il y a autant d’univers que de photographes.

Internet est d’un aide précieuse (Instagram en tête). N’hésitez pas à fouiller, à chercher des avis de modèles, à choisir un photographe qui se rapproche de l’univers que vous voulez immortaliser.

Sinon, si comme moi vous avez des amis supers doués, et partants, vous pouvez les exploiter solliciter !

Coucou les copines !! (bon je me dois de saluer ici le talent et la patience de mes supers copines – par ordre alphabétique – Céline, Chloé, Justine, Lauriane et Maya qui depuis presque 3 ans supportent mes délires et mes complexes !). Ce qui est chouette c’est qu’ on a peaufiné nos styles ensemble, elles en photographe, moi en modèle, puis surtout on aura bien mangé et bien rigolé ! Qui dit shooting entre copines, dit brunch du dimanche !


By Maya

Par expérience, shooter avec quelqu’un qui ne colle pas à votre univers c’est quitte ou double. Soit il va faire un pas vers vous et vos deux univers vont en créer un 3ème. Soit il va agir en « c’est à prendre ou à laisser » et vous aller vite déchanter.

Exemples de 2 univers pas vraiment prévus pour une cohabitation /

Ludovic Garcia et son style un peu limite street style. Très posé. Très codifié. Très moderne. Imaginez sa tête quand il s’est vu arriver une danseuse orientale prête à littéralement se jeter à l’eau !

Et mon univers. Au total opposé. Mais j’avais besoin à ce moment de casser mes codes.

Quoi qu’il en soit, gardez à l’esprit que photographe est un métier, et que tout travail mérite salaire (si vous êtes une influenceuse reconnue des possibilités de collaboration sont possible, mais pitié, soyez réglo !).

D’ailleurs, depuis le premier brouillon de cet article, j’ai eu la chance de collaborer avec des photographes géniaux et aux univers très différents, mais toujours liés au mien:

Nina

Ramonsss

Christophe Perez

Étape 2 : inspiration et planche tendance

La planche tendance  qu’est ce que c’est. En deux mots: Pinterest Vintage mwhaha.

La planche tendance c’est un grand espace blanc (une feuille, vous savez le truc sur lequel on écrivait avant), sur lequel on colle des images, on place des idées, on colorie, bref on laisse parler son imagination.

Pas la peine que ça ait un sens ou que ce soit beau. C’est juste jeter ses idées de couleurs, de formes, d’objets, d’univers…

Je disais donc, que ce soit via Pinterest, via les galeries enregistrées Instagram, ou simplement sur une feuille de papier, en couleur ou en liste, créez votre photo finale.

Quelques exemples de listes que je m’étais fait, j’avais jeté en vrac des mots sur une feuille :

Rouge, club, 20’s, prohibition, thelma et louise, chicago, force…

Résultat par Charlotte Szczepaniak

Ou encore : Mélancolie, Old hollywood, Rita Hayworth, sobre, chic, glamour…

Résultat par Dimitri Roulland

Généralement, je pars de la tenue. Et je crée mon personnage autour. Parfois c’est l’inverse.

L’inverse, c’est quand, par exemple, tu as envie de tester un shooting FlyingDress France, et que tu te laisses porter !

Notez tout, les idées de lieux, les émotions que vous voulez transmettre (si émotion il y a).

Regardez des photos, pleins de photos. Et analysez ce que vous trouvez beau.

Les couleurs ? Le cadrage ? Le lieu ? Les postures ?

Ne cherchez jamais à imiter (oui je sais je me répète, mais c’est la base).

Surtout que le photographe ne reproduira jamais la même photo pour vous. Il cherchera toujours à trouver un nouvel angle, un nouveau cadrage, vous êtes différente de son modèle précédent, vous allez lui inspirer des choses différentes. Si ce n’est pas le cas, vous avez le droit, mais, il y a tellement de choses à exploiter que ce serait dommage de tout copier.

Et puis à quoi ça sert de payer un shooting si c’est pour se retrouver avec la même photo que Martine, la cousine de sa voisine ?!

Étape 3 tout bien préparer :

Lavez et repassez vous habits (oui encore une évidence je sais. mais un vêtement froissé ça se voit sur les photos !)

Préparez votre tenue en entier, faites une liste s’il faut (#sissietseslistes) :

Robe machin (à essayer suffisamment à l’avance pour éviter toute surprise le jour J) – chaussures bidules – tel bracelet – telles boucles d’oreilles etc …

Disposez le tout à plat sur le lit ou essayez l’ensemble pour vérifier que tout soit coordonné.

Si vous imaginez des accessoires mettez les aussi dans le sac, mieux vaut les avoir et ne pas s’en servir que de se sentir frustré de ne pas pouvoir jouer à fond.

Étape 4 : se préparer soi

Bon cela va encore paraître évident, vous pouvez d’ailleurs vous inspirer de mon article sur les spectacles de danse c’est à peu près la même chose (les paillettes en moins, encore que…).

On dort bien la veille (si votre shooting est en extérieur certainement que votre photographe vous donnera rendez-vous assez tôt pour avoir une lumière douce et surtout beaucoup moins de monde dans les rues), mais quelle que soit l’heure du shooting il serait dommage d’arriver toute bouffie et toute froissée.

On prend du temps pour soi. Les photos ça reste. C’est d’ailleurs pour ça qu’on les fait. Et même si photoshop fait des miracles autant avoir la fierté de dire « non, non c’est vraiment moi ».

On se bichonne, on on coiffe comme on a envie, on hésite pas à faire des tests avant (surtout si on a envie d’innover).

On s’épile. On se fait une manucure et une pédicure impec.

On évite de faire des tests de produits qu’on a jamais essayé avant la veille ou même 48h avant. ça serait dommage de faire une réaction au dernier gommage à la mode sur ses photos de princesses !

On s’alimente correctement histoire de ne pas avoir le bidou gonflé, on ne se prend pas une biture de l’espace quelques heures avant, on essaie de biiiiien se reposer, pour avoir les idées claires et le teint frais. Mine de rien poser, même qu’une heure, demande beaucoup d’énergie. Il faut tenir la posture, trouver des idées, enchainer, souvent lutter contre le froid et la curiosité des gens … Bref Modèle, c’est du sport !

Astuce bonus : on évite aussi les traces de bretelles de soutif, de ceinture, les marques d’élastiques si on doit voir un peu de peau !

Etape 5 : oser jouer le jeu le jour j. c’est encore l’étape sur laquelle je travaille.

De l’importance de l’étape 1, le choix du photographe. Plus il ou elle vous mettra à l’aise, plus le résultat sera proche de vos attentes et de vos envies !

Et voilà tout ce qui m’ a amené à ce shooting de Noël, j’adore Noël. Quand je peux me le permettre je me programme des photos sur ce thème.

J’ai connu Ludivine Rambaud car son studio photo est voisin du salon de ma prothésiste ongulaire (coucou Freya !).

Au delà d’avoir reçu le prix de la meilleure portraitiste de France (2021), j’ai complètement fondu pour ses décors de Noël, ni une ni deux, j’ai réservé ma séance…

Restait plus qu’à trouver une tenue de fêtes dans laquelle je rentre encore mes fesses…

Et appliquer mes propres conseils…

Verdict à l’approche de Noël !

J’espère que ces petites astuces et ce petit voyage photo vous aurons aidé et permis de vous lancer à votre tour ! N’hésitez pas à m’iidentifier dans vos photos pour que je puisse voir les résultats !

Je vous embrasse bien fort et à bientôt pour de nouvelles aventures !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s