Dans ma tête

PARLONS LECTURE : COSY MYSTERY

Vous ne le savez peut-être pas, mais je suis férue de lecture, et ce depuis ma plus tendre enfance. Mais ce n’est pas de ça que je veux vous parler aujourd’hui, mais d’un style de livres que j’ai « découvert » récemment.

Pour être honnête ce n’est pas tant le style que j’ai découvert, mais que ce style, portait un nom : Cosy Mystéry.

Et là, on peut dire qu’on est sur un bon résumé de tout ce que j’aime : Du vintage. Du style anglosaxon. Du féminisme. Du meurtre. Parfois du fantôme ou du très approchant. Beaucoup de nourriture. Un joli nombre de pages.

En général, il s’agit de collections, plusieurs enquêtes se suivent et sont indépendantes les unes des autres. Y a que pour la personnalité et la vie perso des protagonistes que ça se suit, mais vous pouvez très bien commencer par le tome 6, personne ne vous en voudra.

Et, surtout, il s’agit souvent de personnes lambdas, qui se retrouvent propulsées au rang de détective (petite exception pour Amish Mc Beth, qui lui est policier dans un trou perdu d’Ecosse).

Bref, un bon moment sans prise de tête, qu’on imagine au coin du feu ou au bord d’une piscine. Si ce petit monde vous intéresse, voici quelques exemples de livres/sagas, que j’ai déjà lu et qui peuvent vous inspirer.

Disclaimer : cet article n’a pas vocation à ce que je vous fasse un résumé détaillé, mais pour que je vous donne mon avis succinct, et surtout vous faire découvrir quelques titres pour égayer vos moments lectures !

LE MACARON MEURTRIER

Résumé officiel :

Julie a tout quitté pour revenir à Beldoc, son village natal en plein coeur de la Provence. Sa pâtisserie (sans gluten, s’il vous plaît) a ouvert il y a peu : entremets, génoises et cannelés affichent leur plus beau sourire pour appâter gourmets et touristes. Hélas, des grumeaux font leur apparition quand l’un des participants à l’atelier macaron s’écroule raide mort sur le plancher du labo. Si la gendarmerie conclut rapidement à un banal infarctus, le mal est fait : la réputation de Julie est ruinée !
Or, pour une raison qui lui appartient, la jeune femme est convaincue que Maurice Sauve a été empoisonné bien avant de mettre les pieds dans sa boutique. Et, puisqu’elle n’a rien à perdre, Julie décide de mener l’enquête. Pour l’aider, une équipe championne de l’amateurisme : une grand-mère excentrique, une soeur grincheuse, un sous-chef geek et un chien plus proche de Rantanplan que de Rintintin. Le meurtre – si c’en est bien un – a été exécuté avec la plus stricte précision. La pâtissière saura-t-elle résoudre ce crime parfait ?

On va pas se mentir, le résumé m’a immédiatement fait délirer. Un meurtre, et une pâtisserie sans gluten, oui d’accord m’en faut pas beaucoup.

Je l’ai lu au bord de la piscine, en vacances, torché en 3 jours, j’ai même regretté de ne pas en avoir emporté un autre. L’écriture est très agréable, accessible et l’histoire fort sympathique. C’est le tome 1 des enquêtes de Julie.

AMISH MC BETH : Sous le feu des projecteurs

Résumé officiel

Un tournage au hameau de Drim, décor d’une nouvelle série policière, vient rompre la monotonie du rude hiver écossais. Mais la société de production sème la pagaille et un cadavre se retrouve bientôt sous le feu des projecteurs.Les soupçons se portent aussitôt sur l’autrice vieillissante des romans portés à l’écran, une incorrigible snob, furieuse de voir ses enquêtes subir un lifting du plus mauvais goût. À tort ou à raison ? Pour le savoir, Hamish Macbeth endosse le rôle de l’enquêteur de choc, sous peine d’un funeste…

Alors lui, clairement , un coup de cœur ! Je l’ai dévoré ! Humour so british, décors Ecossais, cinéma et commères de quartiers, tout y est ! Et pour le coup, le meurtrier ne sort pas de nulle part sans s’être fait annoncer !

LA FEMME DE CHAMBRE

Résumé officiel :

« Je suis votre femme de chambre. J’en sais tellement sur vous. Mais en fin de compte, vous: que savez-vous vraiment de moi ? »
Bienvenue au prestigieux hôtel Regency Grand, avec ses tapis de velours rouge, ses dorures et ses employés plus rocambolesques les uns que les autres. La jeune Molly, discrète, solitaire et zélée, y travaille comme femme de chambre et en connaît tous les recoins.
Mais un jour, elle trouve la richissime Mme Black dans sa suite, paniquée, aux côtés du corps sans vie de son mari – une pagaille bien compliquée à ordonner.
Mêlée malgré elle à cette étrange affaire de meurtre, Molly va mener l’enquête, aidée de quelques précieux collègues et amis. Elle va alors découvrir que derrière la magnifique façade, le Regency Grand cache bien des secrets…
Client assassiné, employés loufoques et femme de chambre attachante : entrez dans les coulisses d’un hôtel de luxe !

Alors, celui ci, un bonbon ! Il se lit très vite et on s’attache beaucoup à notre femme de chambre ! L’histoire est un peu tirée par les cheveux (sans pour autant être impossible) mais terriblement touchante ! Un conseil, lisez-le ! Même Maman et Mémé ont adoré !

UN SQUELETTE DANS LE PLACARD

Résumé officiel

Après des années passées en Amérique, Ginger Gold, jeune veuve un peu excentrique, est de retour à Londres pour vendre sa maison d’enfance. Un séjour banal qui se complique quand Boss, son petit chien, découvre le corps momifié d’une femme dans le grenier. Shocking ! Qui est la victime ? Depuis combien de temps est-elle là ? À ses risques et périls, Lady Gold se lance dans une délicate enquête aux côtés de sa dynamique dame de compagnie et du séduisant inspecteur Basil Reed. Les indices semblent tous converger vers une soirée organisée dans la maison dix années plus tôt. Ni une ni deux, pour enfin lever le voile du mystère, Ginger décide d’organiser une nouvelle soirée, en invitant les mêmes convives que dix ans auparavant. Une idée géniale ? Pas sûr, car avant la fin de la soirée, un nouveau meurtre est commis…

Coup de cœur aussi pour celui là! Vous noterez que dans la majorité des cas, les héros des Cosy Mystery sont des femmes, marginales pour leur époque car indépendantes et célibataires! Et ça, on aime ! Ce roman est assez frais, on souris, on s’interroge. On est sur une petite veine Agatha Christie avec ce semi huis clos et une intrigue façon Souricière…

AGATHA RAISIN : Gare aux Fantômes.

Résumé officiel

Croyez-vous aux fantômes ? Mrs Witherspoon, une vieille mégère détestée de ses voisins et de ses propres enfants, se plaint de visites spectrales. Chuchotements, bruits de pas, brouillard suspect… sa maison serait hantée ! Les blagues vont bon train au village : mensonges ou hallucinations ?
Lorsque la vieille dame meurt dans des circonstances suspectes, plus personne ne rit : s’agit-il d’une farce qui a mal tourné ou d’un règlement de compte ? Mrs. Whiterspoon avait-elle de féroces ennemis ? Quels dangereux secrets abrite sa demeure ?
Agatha Raisin n’a plus l’âge de jouer aux fantômes mais bel et bien celui de traquer des meurtriers. Avec l’aide de son voisin, le charmant Paul Chatterton, elle compte bien démasquer ces « revenants » qui ont déjà fait beaucoup trop de mal.

J’ai passé un très bon moment, une fois que j’ai réussi à trouver quelques heures de libre, le livre a glissé tout seul et j’ai vraiment aimé cette détective dont je découvrais les frasques. Ce que je trouve génial avec ce genre littéraire, c’est que le vocabulaire est riche tout en étant accessible. Pas de liste de personnages à rallonge, ou alors ils reviennent tout le long, et donc ont un rôle a jouer.

UN CRIME A DONNER LA CHAIR DE POULE

Résumé officiel

Anglais pur jus, Richard est le propriétaire d’un Bed & Breakfast dans la Vallée de la Loire. Il n’aime rien tant que sa tranquillité, boire un bon pastis, regarder des vieux films en noir et blanc et s’occuper de ses poules qu’il a sobrement baptisées Ava Gardner, Lana Turner et Joan Crawford…
Tout est parfait comme ça, jusqu’au jour où l’un des hôtes qu’il héberge dans son Bed & Breakfast disparaît mystérieusement. Seul indice : une empreinte de main ensanglantée sur le papier peint hors de prix de Richard.
La belle et excentrique Valérie le persuade de mener l’enquête avec son aide. Richard accepte, sans enthousiasme. Mais le jour où Ava Gardner, sa poule préférée, est retrouvée assassinée, les choses deviennent sérieuses. Hors de question que Richard laisse son petit coin de paradis devenir un repère de tueurs sans pitié ! Hilarant et trépidant : un savoureux cosy mystery !

Alors je confirme pour le savoureux et hilarant ! C’est vraiment un livre à découvrir, il glisse tout seul et se lit trop rapidement ! Deux personnages que tout oppose, lui et son flegme British, elle est son goût prononcé pour l’aventure, et que le meurtre d’une poule rassemble, avouez que c’est quand même folklorique ? Il fait partie des premiers du genre que j’ai lu et qui m’ont donné envie d’en lire plus ! Et je me retrouve à vous faire un article dessus, c’est dire si c’est une pépite !

MEURTRE SANS FILET

Résumé officiel :

Une aventure de haute voltige pour les deux enquêtrices Pentecost et Parker

New York, 1946. Will Parker, qui travaille désormais aux côtés de la célèbre détective privée Lillian Pentecost, voit son passé la rattraper quand Ruby, la femme tatouée du cirque dont elle a fait partie, est retrouvée morte, un couteau dans le dos.
Pentecost et Parker décident de mener l’enquête au sein même de la troupe, dans une petite ville de Virginie où les habitants ont la fâcheuse tendance à garder leurs
affaires privées. Mais au fil de leurs investigations, entre mauvaise foi, regards noirs, bagarres et balles perdues, les deux femmes comprennent que les membres du cirque cachent eux aussi des choses… tout comme Ruby elle-même dissimulait ses secrets sous l’encre de sa peau.

Des allées bigarrées du cirque à la ville où règne la loi du silence, nos deux audacieuses héroïnes vont avoir fort à faire pour résoudre ce mystère.

Peut-être celui pour lequel j’ai le moins accroché, alors que j’adore l’univers du cirque. L’histoire est très bien ficelée, on ne s’attend pas vraiment au dénouement, mais c’est peut être ça le truc. Trop soudain, et trop expédié par rapport au nombre de pages du livre.

Un bon moment quand même, mais on va dire que j’avais hâte de le poser pour prendre le suivant !

Le suivant en question ?

SON ESPIONNE ROYALE

ET LES 12 CRIMES DE NOEL

Résumé officiel

Écosse, 1933.
Tandis que son cher Darcy se la coule douce en Amérique du Sud pour les fêtes de fin d’année, et que sa mère s’est réfugiée dans le hameau perdu de Tiddleton-under-Lovey en compagnie du drolatique dramaturge Noel Coward, Georgie, elle, se retrouve coincée au château de Rannoch suite à une tempête de neige.
C’est donc pour elle un miracle de Noël lorsqu’on fait appel à ses services pour animer une sauterie entre aristocrates à Tiddleton. Ce paisible village tout droit sorti des pages du Chant de Noël de Dickens connaît hélas une succession de tragiques événements : après qu’un enquiquineur du coin s’est cassé le cou en tombant d’un arbre, deux autres soi-disant accidents font deux nouvelles victimes…
Se pourrait-il qu’un vent mauvais souffle au pays des merveilles ?

Vous vous doutez bien que le mot Noël a guidé mon choix ! Quand j’ai comméncé cet article, je n’en était qu’au début, et depuis… Terminé ! Moins d’une semaine youhou… Et j’en ai même terminé un autre en un samedi après-midi, c’est fou ce qu’on est productif sans télé et sans Internet.

C’est frais, c’est touchant, c’est rocambolesque, c’est British à souhait ! (D’ailleurs il existe même une collection du genre, où c’est carrément : « Sa majesté [qui] mène l’enquête » !)

On est sur un parfait mélange d’un conte de Noël, et des 10 Petits Nègres (ils étaient 10 pour les biens pensants). C’est tellement bien trouvé ! Je me suis vraiment régalée ! On a même pas l’impression d’être au milieu d’une enquête, on fait juste partie de la scène, on vit Noël avec les autres invités ! Ce que je trouve particulièrement savoureux ? On ne voit rien venir, alors que tout était sous notre nez…

Il m’en reste quelques uns en rayon (dont le premier de la série qui va avec Meurtre sans filet, on verra si j’accroche mieux), et Papa Noël a visiblement quelques livres à me déposer sous le sapin !

Si ça vous tente je vous referais un petit article « mes lectures » même si je n’ai pas trop résumer par peur de spoiler et ne pas rendre vraiment justice au livre, ça peut toujours donner des idées. A offrir, ou se faire offrir !

Je vous embrasse bien fort et vous dit à bientôt pour de nouvelles aventures !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s